Amende salée pour le Docteur Poivre

Du poil sous les Roses... Enfin, surtout des cheveux. Et des leggings.

Printemps 2008. Les Etats-Unis s’impatientent : depuis 1993 et The Spaghetti Incident ?, Guns N’Roses n’a pas sorti d’album digne de ce nom. En 2005, le fameux album Chinese Democracy, mis en route par Axl Rose et ses potes dès 1995, avait reçu de la part du New York Times le titre honorifique d’album le plus coûteux de tous les temps. 15 millions dépensés à l’époque, quand même! Et depuis cette date, les communiqués de presse annonçant la sortie de l’album sont très souvent succédés de démentis… Jusqu’au printemps 2008, donc. C’est alors que Dr. Pepper rentre en scène. L’Histoire ne dit pas si la société pionnière du soda est une fan grandissime de GNR ou si elle flairait le bon coup marketing mais toujours est-il qu’en mars, cette dernière propose à chaque américain une canette de sa fameuse boisson gazeuse à l’amande amère si Guns N’Roses sort son serpent des mers d’album avant la fin de l’année en cours. Excepté pour Slash et Buckethead, anciens guitaristes du groupe. LOL. Pour l’intégralité du communiqué de presse lèche-cul, c’est ici.

Dès lors, Axl Rose dément avoir passé un accord avec le géant sodaïque pour une quelconque affaire de buzz mais se dit néanmoins « très surpris et heureux d’avoir le soutien de Dr. Pepper ». Sans oublier d’ajouter qu’il ne connaît toujours pas la date de sortie de l’album Chinese Democracy. L’été passe, l’affaire se tasse. GNR retourne dans son onéreux studio et le Docteur Poivre à ses linéaires géant du Wall Mart. Jusqu’en ce jour de 22 octobre 2008. Tremble, Dr. Pepper : la prophétie GNRienne est en passe de se réaliser puisque le groupe de hard FM sort son nouveau single Chinese Democracy. Dans un mois suivra l’album éponyme… Le Docteur Poivre a intérêt à maîtriser la gestion des stocks en flux tendu. Plus de 300 millions de canettes à distribuer dans tous le pays, ça fait une p’tite somme ! A ce titre, la compagnie Dr. Pepper mettra en place sur son site Internet un système de « coupon » à retirer pour obtenir son Graal heavy-gazeux chez le rabzouz du coin. Résultat : le 23 novembre 2008, jour de la sortie de l’album tant attendu, le site est pris d’assaut et subit un blackout de deux jours.

Gene Simmons de Kiss, ça ne le dérange pas de se taper la honte avec du Dr. Pepper, lui!

Ouch, GNR a rempli sa part de contrat, pas Dr. Pepper. Pour rattraper le coup (marketing), la compagnie texane rallonge le sursis de 24h à 42 heures pour retirer son coupon et met en place un numéro spécial pour soulager son site. Mais 42 heures, c’est bien trop peu pour satisfaire des millions d’américains obèses toujours au taquet pour une dose de glucose gratos (OK, facile). « Un fiasco complet » d’après le mégalomaniaque Axl Rose qui n’apprécie pas trop qu’on use de son saint nom à des fins commerciales, semblerait-il. Enfin, sans rétribution significative. L’avocat du groupe réclame donc de plates excuses ainsi qu’un « paiement approprié » en contrepartie de l’utilisation non-autorisée des GNR. Dr. Pepper claudique sur une jambe, ne sait plus sur quel pied danser, comme en témoigne Rolling Stone : « nous encouragions ouvertement le groupe à sortir son album avant la fin de l’année. Axl avait même exprimé du soutien concernant nos efforts plus tôt dans l’année ». Oh, touchey… Dr. Pepper Snapple Group persiste et signe en affirmant être « déçu de la drôle d’issue que veulent donner les avocats de Guns N’Roses à une dispute légale », relate le Dallas News.

La goutte d’eau qui fait déborder la canette ? Axl Rose lui-même se désolidarise de ses avocats en assurant être surpris de la tournure qu’a pu prendre l’affaire entre GNR et Dr. Pepper. De plus, le bonhomme, visiblement peu enclin au boulard (my apoology), dit clairement n’en avoir rien à cirer  sur son site Internet via ContactMusic.com. « Qui en a quelque chose à foutre ?! Pour le moment, on a un album dont on doit s’occuper » vitupérait-il. Point barre. L’affaire est close. So heavy, dude, booya…Dr. Pepper n’a plus d’ennuis : il peut continuer sereinement à faire la nique à C***-C*** sur le sol du 5e amendement et passer les fêtes de Noël tranquillou. Quant aux Guns N’Roses, leur album Chinese Democracy fut plutôt bien accueilli par la critique, malgré de faibles ventes. Tout est bien qui finit bien. Peut-être qu’ils auront de beaux enfants ensemble et vivrons heureux ? Ah non, en 2009, les GNR ont été attaqués par un musicien électronique allemand, Ulrich Schnauss, qui leur réclame 1 million de dollars pour plagiat de plusieurs de ses morceaux. Et leur Chinese Democracy a été banni par la République de Chine, la vraie. Y a-t-il une justice dans ce bas monde..? LEAVE-AXL-ALOOONE!!! (Chris Crocker).

Matthieu Rostac

Crédit photo : Sleazeroxx.com et Calyptratus.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s